Une nouvelle relation sino-américaine ?

NEW YORK – Le Dialogue stratégique et économique entre les Etats-Unis et la Chine a pris fin, avec l’instauration d’une nouvelle entente entre les deux pays. Mais comment concrétiser cette lune de miel ?

Le domaine de coopération le plus évident et potentiellement le plus fécond est celui du changement climatique. Les deux responsables américains les aptes à prendre la tête de cette coopération sont Steven Chu, le secrétaire à l’Énergie, et Gary Locke, le secrétaire au Commerce.

Chu est un ancien professeur de physique à Berkeley et Stanford et directeur du Lawrence Berkeley National Lab, tandis que Locke est un ancien gouverneur de l’État de Washington et partisan de longue date des échanges commerciaux entre la Chine et les Etats-Unis. Les deux hommes incarnent les pouvoirs de persuasion pragmatiques auxquels les dirigeants chinois sont le plus sensible : diplômes d’universités prestigieuses, connaissances scientifiques et technologiques de pointe, postes dans la haute fonction publique et lauréat d’un prix Nobel. (Chu est l’un des cinq Chinois de souche à être lauréat d’un prix Nobel, bien qu’aucun d’entre eux ne soit citoyen de la République populaire de Chine, un fait qui mine la fierté chinoise).

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/AOWzJ8z/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.