Un pacte global avec l’Iran

La possibilité d’un Iran doté de l’arme nucléaire inquiète autant les Arabes que les Israéliens, mais ce sont avant tout les Etats-Unis et Israël qui tentent de limiter les ambitions nucléaires de l’Iran. C’est au sein du triangle Etats-Unis – Iran - Israël que se trouvent une indication du problème et sa solution possible.

Bien que la révolution islamique lancée par l’ayatollah Khomeini en 1979 ait perturbé les relations établies de longue date entre Israël et l’Iran, les deux pays ont poursuivi leurs échanges avec la bénédiction des Etats-Unis. L’État hébreu a par exemple fourni des armes à la République islamique dans sa guerre contre l’Irak lors de l’affaire « Irangate » dans les années 80. Israël et lte Iran, deux puissances non arabes dans un environnement arabe hostile, partageaient des intérêts fondamentaux que la révolution islamique ne pouvait faire disparaître.

Ce n’est qu’au cours des années 90, sous le gouvernement de Yitzhak Rabin, qu’Israël et l’Iran sont entrés en conflit ouvert, en raison du nouvel environnement stratégique lié à la victoire des Etats-Unis dans la première guerre du Golfe et à l’effondrement de l’Union soviétique. Le processus de paix israélo-arabe, soutenu par les Etats-Unis, a permis des avancées considérables – la conférence de paix de Madrid, les accords d’Oslo, l’accord de paix entre Israël et la Jordanie, un rapprochement avec la Syrie, et l’établissement de relations avec des pays arabes, du Maroc au Qatar – un processus qui est devenu la hantise d’un Iran de plus en plus isolé.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/2gCB11d/fr;