Une tempête financière et économique se prépare

NEW-YORK – Des nuages noirs et bas viennent de toutes les directions menacer l'économie mondiale : de la zone euro, des USA, de la Chine et d'ailleurs. Aussi dès l'année prochaine l'économie mondiale pourrait se trouver en danger.

Tout d'abord la crise de la zone euro s'aggrave, tandis que l'euro reste une devise forte : l'austérité aggrave la récession dans de nombreux pays membres, la restriction du crédit à la périphérie et le prix élevé du pétrole font obstacle à la reprise. Le système bancaire de la zone euro se balkanise, les lignes de crédit transfrontalières et interbancaires sont coupées et la fuite des capitaux pourrait se transformer en panique bancaire dans les pays de la périphérie, si comme c'est probable la Grèce fait une sortie désordonnée de la zone euro dans les prochains mois.

La crise budgétaire et celle de la dette souveraine s'aggravent, le spread des taux d'intérêt pour l'Espagne et l'Italie atteignent à nouveau des sommets intenables. La zone euro pourrait avoir besoin non seulement d'un plan de sauvetage international des banques (cela vient d'être le cas pour les banques espagnoles), mais aussi pour la dette souveraine à un moment où les pare-feux de la zone euro et de la communauté internationale ne suffisent pas à empêcher la glissade de l'Espagne et de l'Italie. Un effondrement désordonné de la zone euro n'est donc pas exclu.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/cTQdHFV/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.