0

L’étincelle allemande dans le boom mondial

En 2004, l’économie mondiale a connu un taux de croissance de 5,1 %, le taux le plus important des 28 dernières années. Alors que les indicateurs de la situation économique mondiale de l’IFO, obtenus grâce aux sondages trimestriels réalisés dans 90 pays par

1 200 experts, se sont légèrement dégradés durant les trois premiers trimestres de 2005, une nouvelle embellie a eu lieu lors du dernier trimestre, soulignant les effets persistants du boom. En 2005, l’on estime la croissance à environ 4,3 % et un taux similaire est attendu pour 2006, marquant une période de croissance mondiale rapide et soutenue jamais vue depuis les années 1970.

Or, le boom économique n’est pas uniforme. Aux États-Unis, les experts évaluant positivement la situation économique actuelle sont de moins en moins nombreux. En effet, une majorité des analystes croient que la situation économique va se dégrader au cours des six prochains mois. Cependant, dans les pays d’Asie et surtout en Chine, l’optimisme reste de mise. Il en va de même pour l’Europe orientale, pour les États de l’ex-Union soviétique et pour l’Amérique latine.

La grande surprise vient d’Europe. Contrairement à 2004 et à la première moitié de l’année 2005, l’Europe semble combler son retard sur le reste du monde. Alors que le taux de croissance atteignait lamentablement 1,5 % en 2005 dans les 15 « anciens » États membres de l’Union européenne, l’IFO prévoit une hausse de la croissance de 2,1 % dans ces 15 pays, en 2006.