0

Une transaction équitable pour les ressources de l’Afrique

WINDHOEK – La Namibie est une économie fondée sur ses ressources naturelles qui s’est engagée dans un ambitieux programme de développement. Notre projet est de faire de la Namibie une économie de la connaissance, diversifiée, d’ici à 2030.  

L’un des principes fondateurs majeurs de cette vision est l’idée de « partenariat » - un préalable important pour parvenir à un développement dynamique, efficace et durable. Les partenariats entre les gouvernements et les investisseurs étrangers sont au cour d’une gestion saine des ressources naturelles. Mais de tels partenariats ne peuvent être pris pour acquis sur un continent où la quête des ressources naturelles a alimenté des décennies de conflits violents.

Il est difficile d’aboutir à un véritable partenariat lorsque les pays riches en ressources ne voient les compagnies minières et de forages étrangères que comme des adversaires à la recherche d’accords contractuels injustes et inéquitables. Du point de vue des entreprises, les lourdes pertes imputables à des perturbations dans les projets et à des renégociations de contrats rendent les partenariats peu attrayants.

Par contre, les partenariats sont plus solides si les compagnies et les gouvernements reconnaissent que des contrats durables et mutuellement bénéfiques sur des projets assurant des revenus stables sont dans leurs intérêts communs. Cela nécessite un cadre qui prenne entre autre en compte les possibilités de développement, les préoccupations environnementales, les conditions de travail, les intérêts communautaires, et qui soit adaptable aux évolutions circonstancielles.