0

Une solution confédérale pour la Palestine

LONDRES – Le mois dernier, alors que je séjournais à New York City, je me suis retrouvé par hasard dans le même hôtel que le premier ministre israélien Binyamin Netanyahu. Pour satisfaire ses besoins en matière de sécurité, l’hôtel avait été converti en une forteresse, dans une large mesure à l’image d’Israël lui-même.

Netanyahu était aux Etats Unis pour une série supplémentaire de pourparlers de paix pour le Moyen-Orient. Les USA ont offert pas mal d’adoucissants afin de convaincre Israël de geler sa colonisation de la Cisjordanie pour 90 jours de plus. Les Israéliens ont refusé ; une nouvelle impasse a été atteinte.

Quelles peuvent être, alors, les perspectives d’une paix négociée entre deux peuples revendiquant la même terre ?

La réponse est : très maigres. Tous les efforts de paix depuis les accords d’Oslo en 1993 se sont basés sur la solution « deux états », selon laquelle Israël est sensé rendre les territoires occupés à un état palestinien, les Palestiniens sont sensés renoncer à toute revendication sur l’état juif, et tout le monde est ensuite sensé vivre heureux pour toujours.