2011 : mon odyssée de l’espace

MOSCOU – La plupart des gens qui ont entendu parler de moi imaginent doute que je suis une experte en informatique, que je vis en Californie et que j’investis dans des start-ups. En fait, j’habite à New York, mais je m’apprête à passer les presque cinq prochains mois en Russie, à la cité des étoiles, non loin de Moscou, pour y apprendre à être cosmonaute.

C’est arrivé de plusieurs façons. Tout d’abord, quand j’étais enfant, je supposais tout naturellement que j’irais un jour dans la lune, sans avoir à faire grand-chose en particulier pour que cela arrive. J’estimais que quand j’aurais, disons, 40 ans, les voyages spatiaux feraient partie des choses courantes. Mon père travaillait pour le programme spatial des États-Unis, et nous avions quelques cailloux lunaires à la maison, donc pour moi ce n’était pas toute une affaire.

Puis j’ai pensé à autre chose pendant une quarantaine d’années. Et il y a quelques années, j’ai recommencé à penser à l’espace. Beaucoup de mes connaissances travaillant dans le domaine de l’informatique en faisaient autant : Elon Musk, un cofondateur de PayPal, a fondé Space-X ; Jeff Bezos, d’Amazon, a lancé une société d’engins spatiaux appelée Blue Origin ; Jeff Greason, haut responsable d’Intel, a quant à lui imaginé XCOR Aerospace (dont je suis investisseur). En 2005, la dernière année où j’ai tenu ma conférence PC Forum pour les entrepreneurs des technologies de l’information, j’ai commencé une conférence appelée Flight School pour les entrepreneurs dans le domaine de l’espace et de l’aviation privée.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/jkgeUnz/fr;