16

Des modèles dangereux !

LONDRES – "Comment se fait-il que personne n'ait vu venir la crise ?". Telle est la question qu'a posé la reine Elisabeth II aux économistes lors d'une visite à la London School of Economics fin 2008. Quatre ans plus tard, l'incapacité avérée des prévisionnistes à prévoir la gravité et la durée du ralentissement aurait amené la reine à poser une question analogue : "Pourquoi cette surestimation de la reprise ?"

Examinons les faits. En 2011, le FMI prévoyait que la croissance serait probablement de 2,1% en Europe en 2012. En réalité elle aura très probablement diminué de 0,2%. En ce qui concerne le Royaume-Uni, en 2010 le Bureau de la responsabilité budgétaire (OBR) prévoyait une croissance de 2,6% en 2011 et de 2,8% en 2012, alors qu'elle a été de 0,9% en 2011 et qu'elle sera nulle en 2012. Les dernières prévisions de croissance de l'OCDE pour 2012 sont inférieures de 2,3 points de pourcentage à ce qu'elles étaient en 2010.