0

Bienvenue au temps de l'incompétence

Deux scénarios diamétralement opposés sont envisagés pour l'avenir des taux d'intérêt réels dans le monde au cours de la prochaine génération.

Certains prévoient de façon générale des taux d'intérêts bas. Ils mettent en avant l'augmentation rapide de la productivité et de la production potentielle au niveau de l'économie mondiale. De ce point de vue, le problème principal pour les banques centrales ne sera pas de restreindre une demande excessive, mais au contraire de stimuler une demande en deçà du potentiel. Ils font remarquer que les banques centrales les plus importantes - la Federal Reserve, la Banque centrale européenne et la Banque du Japon - jouissent d'une telle crédibilité à l'égard de l'inflation que les taux d'intérêt ne sont même plus ajustés pour en tenir compte.