10

Le prix du 11 septembre

NEW YORK - Le 11 Septembre 2011, les attentats terroristes d'Al Qaïda étaient censés nuire aux États-Unis, et ils l’ont fait, mais d'une manière que Oussama ben Laden n'avait probablement jamais imaginée. La réponse du président George W. Bush aux attentats ont compromis les principes fondamentaux de l'Amérique, sapé son économie et affaibli sa sécurité.

L'attaque sur l'Afghanistan qui a suivi les attentats du 11 septembre était compréhensible, mais l'invasion de l'Irak qui s'ensuivit était totalement étrangère à Al-Qaïda - pour autant que Bush ait tenté d'établir un lien. Cette guerre choisie est vite devenue très coûteuse - des ordres de grandeur au-delà des 60 milliards de dollars revendiqués au début - d'autant que l'incompétence colossale est allée de pair avec une déformation malhonnête de la réalité.