0

Le FMI doit se mettre à jour sur les contrôles de capitaux

CAMBRIDGE – D’où vient que le Fonds monétaire international suscite autant d’antipathie chez des gens comme moi?

Depuis que la crise est là, le FMI a dit et fait tout ce qu’il fallait dire et faire. Il a agi avec toute la rapidité dont une bureaucratie internationale est capable pour ouvrir des lignes de crédit aux marchés émergents exsangues. Il a mis ses conditions de prêt en harmonie avec les circonstances. Avec Dominique Strauss-Kahn, qui en est le talentueux directeur général, et Olivier Blanchard, un éminent économiste en chef, le Fonds a fait entendre un peu de raison sur la relance budgétaire mondiale, au milieu de la cacophonie ambiante. Pour une institution quasiment frappée d’obsolescence il y a encore peu, c’est une véritable métamorphose.