0

La bataille de la BCE contre les banques centrales

BERKELEY – Quand la Banque Centrale Européenne a annoncé son programme d’achat d’obligations d’Etat, elle a fait savoir aux marchés financiers qu’elle détestait l’idée, refusait de s’y engager complètement et l’annulerait dès que possible. En effet, la BCE a déclaré qu’elle était convaincue que la stabilisation du prix des obligations d’Etat liée à ces achats serait seulement temporaire.

Il est difficile de penser à une pire manière de mettre en ouvre un programme d’achat d’obligations. En expliquant dès le début qu’elle ne faisait pas confiance à sa propre politique, la BCE a en fait garantit son échec. Si elle marque aussi peu de confiance dans les obligations qu’elle achète, pourquoi diable les investisseurs devraient-ils se comporter différemment ?