0

Une ère nouvelle pour l'agriculture africaine

WEST LAFAYETTE, INDIANA – Après des décennies de mauvaises nouvelles, enfin la tendance s'inverse pour l'Afrique : pour les paysans à travers le continent la politique agricole, la démographie rurale et la productivité des terres sont bien plus prometteuses que dans le passé. Ces paramètres évoluent trop lentement pour faire les gros titres des médias, mais grâce à leur évolution conjointe, les investissements publiques et privés dans l'agriculture et le développement rural ouvrent enfin la perspective de bénéfices intéressants.

Chaque année qui passe confronte chaque pays à une situation unique. Ce sont les nouveautés qui retiennent le plus l'attention, comme par exemple la possibilité que des investisseurs étrangers contrôlent une grande partie des terres agricoles. La diversité spatiale compte également beaucoup, c'est grâce à elle que chaque lopin de terre diffère de la moyenne. En ce qui concerne l'ensemble de l'Afrique, trois tendances lentes qui se sont récemment inversées offrent maintenant des occasions d'investissements intéressants, tant de la part de l'Etat que du secteur privé.