0

La construction des ponts et la mémoire historique

George Santayana, le poète et philosophe américain d'origine espagnole, nous avait prévenus : " Ceux qui ne connaissent pas le passé sont condamnés à le répéter ". C'est tout particulièrement vrai en ce qui concerne de la construction des ponts qui est marquée par des désastres à intervalles étonnamment réguliers depuis 150 ans.

En 1847, le réseau ferroviaire britannique a essuyé sa première catastrophe à Chester en Angleterre. Le pont en fonte sur la rivière Dee, d'un type répandu à ce moment là, s'est effondré au passage d'un train, tuant tous les passagers. L'enquête a montré que sa structure, la plus longue de ce type, dépassait les capacités techniques de l'époque en matière de pont ferroviaire.