0

0L’exubérance brésilienne

Les résultats de la Bourse brésilienne, mesurés par l’index Bovespa qui tient compte de l’inflation, ont plus que quadruplé depuis la première victoire électorale du président Luis Inácio Lula da Silva en octobre 2002, et s’élèvent aujourd’hui à près du double de l’indice record de 2000. En comparaison, le Shanghai Composite, n’a que doublé durant cette période, tandis que la Bourse américaine, selon l’agence de notation Standard & Poor’s 500, n’a augmenté que de 50 pour cent. À vrai dire, les Etats-Unis n’ont jamais connu une augmentation multipliée par quatre des valeurs boursières sur moins de cinq ans, même durant la bulle spéculative de la fin des années 90.

Compte tenu du fait que Lula est un homme de gauche déclaré, qui compte Hugo Chávez et Fidel Castro parmi ses amis, la performance brésilienne est d’autant plus étonnante. Comment en est-il venu à présider à une telle flambée de la Bourse ? Les Brésiliens seraient-ils trop exubérants ? Serait-il temps pour les investisseurs étrangers de se retirer du marché ?