1

Les trois questions orientales de l’Europe

WASHINGTON, DC Le projet européen est aujourd'hui branlant. Je suis bien évidemment persuadé que la crise actuelle de la dette souveraine de la zone euro sera surmontée, et qu’en émergera une Europe plus intégrée et plus efficace. Néanmoins, pour aboutir à cette Europe améliorée, la crise de la dette souveraine devra non seulement être résolue mais il sera également nécessaire d'établir sur des bases plus sûres les relations auprès de trois grands pays d'Europe de l'Est – la Turquie, la Russie, et l'Ukraine.   

Je fais partie de cette génération qui a vu son pays connaître une transition de la dictature à la démocratie, il y a de cela 40 ans. Pour nous, l'Union européenne était un rêve. En effet, n'avions-nous pas pour habitude de citer Ortega y Gasset : « Si l'Espagne est le problème, l'Europe en est la solution. »