0

Le jour du Jugement est-il arrivé pour le dollar ?

Aux Etats-Unis, le déficit de la balance courante a atteint 5,7 % du PIB au deuxième trimestre 2004. Pourtant, le dollar est toujours relativement fort : moins de 20 % en dessous des pointes du début 2001 et plus de 10 % plus haut, en valeur réelle, que du début au milieu des années 90.

A mesure de l'augmentation du déficit, au cours des cinq dernières années, les économistes internationaux se sont succédé pour prédire le pire : le rendement des placements effectués aux Etats-Unis est plutôt faible et donc à un moment ou un autre - probablement tout d'un coup - les détenteurs de titres libellés en dollars vont se rendre compte que leurs risques ne sont pas suffisamment compensés. Quand les investisseurs de portefeuille se mettront à vendre, ce sera la débandade, l'effondrement du dollar et la première crise financière mondiale de grande envergure du XXIe siècle.