0

Peut-on se réjouir d'une hausse du prix du pétrole ?

Le baril de pétrole a dépassé le seuil des 40 dollars pendant l'été, et s'approche aujourd'hui des 55 dollars. On est encore loin des records atteints pendant la révolution iranienne de 1979, et on s'attend à une baisse et à une stabilisation autour de 45 dollars. Pourtant, cette flambée a poussé les prévisionnistes à modérer leurs hypothèses de croissance.

" Ces cours élevés devraient se maintenir, " affirme l'économiste américain Allen Sinai " avec des conséquences pour la croissance et l'inflation. " Il s'agit pour lui du " plus grand risque... depuis l'explosion de la bulle spéculative en 2000-2001. "