1

Soutenons le printemps birman !

RANGOON – Alors que le Myanmar (Birmanie) est resté presque figé politiquement pendant un demi-siècle, une nouvelle classe de dirigeants essaye d'opérer une transformation rapide de l'intérieur. Le gouvernement a libéré des prisonniers politiques, tenu des élections (et d'autres sont en préparation), entamé des réformes économiques et fait des pieds et des mains pour attirer les investissements étrangers.

Comme on pouvait s'y attendre, la communauté internationale qui applique depuis longtemps des sanctions contre la dictature birmane reste prudente. Les réformes se déroulent à un rythme si rapide, que même les experts les plus renommés sont déroutés.