10

Les êtres humains deviennent-ils meilleurs ?

MELBOURNE – A cause des journaux qui font quotidiennement leur une sur les actes de guerre et de terrorisme, ou sur la répression exercée par des gouvernements autoritaires, sans compter les chefs religieux qui déplorent régulièrement la dégradation des moeurs privées et publiques, il n’est pas difficile d’avoir l’impression que nous assistons à un effondrement moral. Je pense au contraire que nous avons de bonnes raisons d’être optimistes quant à l’avenir.

Il y a trente ans, j’ai écrit un ouvrage intitulé The Expanding Circle, dans lequel j’affirmais qu’au plan historique, le cercle de créatures envers lesquelles nous faisions preuve de considération morale allait s’élargissant, de la tribu à la nation, ensuite à la race ou au groupe ethnique, puis à tous les êtres humains et enfin, aux animaux non humains. C’est, à ne pas en douter, un progrès moral.