0

Guerre au narcotrafic sur pilote automatique

LA HAYE – La guerre en Afghanistan, un conflit que beaucoup considèrent sans fin, aura bientôt dix ans. Pourtant, l’Amérique latine est aussi en proie à d’interminables affrontements. Il s’agit de la « guerre » contre le trafic de drogue, dont les effusions de sang se sont récemment accrues. Tant cette lutte est devenue systématique – et violente –, nombre d’habitants d’Amérique latine s’interrogent aujourd’hui : quelle partie souffre le plus de dépendance pathologique ?

La nouvelle stratégie promue par la secrétaire d’état Hillary Clinton pour endiguer la montée en flèche des homicides liés au trafic de drogue – qui se porteraient, d’après des rapports gouvernementaux mexicains qui auraient filtrés, à plus de 22 000 depuis fin 2006 – est d’établir « des communautés plus fortes et plus résilientes ». Ciudad Juárez, ville mexicaine frontalière en pleine expansion, aujourd’hui capitale mondiale de la criminalité, se trouverait en haut de la liste.