0

Une Turquie “Néo-Ottomane” ?

ANKARA – Aujourd’hui, la presse internationale est obsédée par la question de savoir qui a « perdu » la Turquie et ce que cette perte supposée signifie pour l’Europe et l’Occident. Plus alarmant, certains commentateurs ont comparé la politique régionale de la Turquie à un renouveau de l’impérialisme Ottoman. Un éditorialiste turc est allé jusqu’à impliquer le ministre des affaires étrangères Ahmet Davutoğlu qui aurait dit « nous sommes vraiment néo-ottomans. »

Ayant moi-même assisté à la présentation de Davutoğlu devant le groupe parlementaire du parti au pouvoir en Turquie, le Parti pour la Justice et le développement (AKP), je suis en mesure d’attester du fait qu’il n’a jamais prononcé ces mots. En fait, Davutoğlu ainsi que nous tous à la commission des affaires étrangères de l’AKP n’avons jamais utilisé ces termes car c’est une interprétation erronée de notre position.